La Matériauthèque

— Je vous présente Syrine. Elle a 35 ans. Elle a un intérêt particulier pour les expérimentations manuelles et les recherches créatives. Dans son quotidien, elle récupère différentes matières qu’elle trouve autour d’elle et qu’elle utilise pour fabriquer de nouveaux matériaux.
— Et voici Lucette. Elle a 48 ans. habite dans le petit village de La Florette situé dans les Pyrénées.
Elle est partie à l’âge de 25 ans avec son chien, son cochon et son âne pour vivre dans une friche bâtie qu’elle a retapé et rendue autonome. Lucette adore construire des choses et surtout protéger les animaux. Elle vit et s’occupe d’une dizaine d’espèces qu’elle recueille pour les soigner ou leur offrir un gîte.
— Ça fait maintenant 11 ans, que nous nous sommes rencontrées. Syrine était de passage car elle voulait s’éloigner de la ville et trouvait ce village intéressant. En se baladant, elle a aperçu mon habitation et mon stockage de pleins de matériaux naturels différents, ce qui a attisé sa curiosité.
De là, on a discuté et j’ai proposé à Syrine de me rejoindre dans ma friche afin de développer un projet commun qui part de nos activités respectives.
— Ça fait donc plusieurs années que Lucette récupère des matériaux organiques et végétaux pour me les transmettre afin de me permettre d’expérimenter et de produire ainsi des textiles. J’essaye notamment de produire des matériaux qui peuvent aider Lucette à soigner les blessures des animaux qu’elle recueille.
— Par la suite, on a voulu nous créer un outil qui nous permettrait de stocker et classer toutes nos productions pour faciliter leur usage au quotidien. On a également voulu partager notre travail avec une communauté qui porterait le même intérêt pour ces questions.
— C’est ainsi que nous avons conçu un dispositif qui a deux fonctions principales. Il s’agit d’abord d’une matériauthèque physique qui nous sert à stocker et organiser l’ensemble des textiles produits pour ensuite pouvoir piocher dedans dès qu’on en a besoin. Elle est également reliée a une interface qui permet de partager nos matériaux avec les utilisateurs de la Résille.
Cette matériauthèque se compose de plusieurs modules, chacun représentant une catégorie de matériaux (familles d’animaux). Elle fonctionne grâce à un systèmes rotatif sur lequel sont fixées des pochettes dans lesquelles se trouvent les matériaux. Des intercalaires permettent de les organiser en plusieurs sous-catégories.
Le partage entre la matériauthèque et l’interface est possible par l’intermédiaire d’un Scan capable de numériser le matériau en question pour ensuite le déposer dans la base de données.
Les matériaux sont classés dans l’interface de la même manière que dans la matériauthèque.
Chacun d’entre-eux possède une fiche technique comprenant ses caractéristiques et propriétés ainsi que les différents usages possibles. On y retrouve également la liste de ses composants et la recette permettant de le fabriquer.
Par la suite on souhaiterait réaliser des ateliers participatifs avec d’autres personnes pour créer une communauté et enrichir cette base de données.